La liberté d’instruction n’est pas négociable, c’est un droit inaliénable.

Accueil > Actions > (2006-2007) Education : NON au licenciement des parents ! > Lettre ouverte à tous les candidats à l’élection présidentielle

Lettre ouverte à tous les candidats à l’élection présidentielle

vendredi 2 mars 2007

Certains programmes des candidats aux élections présidentielles mentionnent la possibilité d’étendre la scolarité obligatoire aux enfants âgés de 3 à 18 ans alors que c’est l’instruction en France qui est obligatoire et non pas la fréquentation des établissements scolaires.

Aujourd’hui, nous nous adressons à vous afin de connaître votre position concernant l’instruction en famille.

En France, l’instruction est obligatoire depuis la promulgation de la loi du 28 mars 1882 portant sur l’organisation de l’enseignement primaire. Elle peut être dispensée dans les établissements publics ou privés et dans les familles.
L’instruction en famille est donc un droit fondamental inscrit également dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948 et dans la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

En 1998, la loi n°98-1165 du 18 décembre a renforcé le contrôle de l’obligation scolaire à l’égard de l’instruction dans la famille. Une déclaration annuelle est exigée et des contrôles annuels obligatoires sont diligentés d’une part par la mairie et de l’autre par l’inspection académique.

Les motivations des parents qui font le choix de l’instruction en famille sont multiples mais c’est l’intérêt de leur(s) enfant(s) qui prime toujours. Ce choix suppose une organisation et un engagement de la part d’un des deux parents voire des deux qui ne peuvent s’improviser.

L’instruction en famille est depuis de nombreuses années malmenée. La lutte contre les dérives sectaires ou plus récemment la prévention de la délinquance ne sont pas des justifications admissibles pour réduire le droit fondamental des parents à faire pour leurs enfants les choix éducatifs qui leur paraissent les plus adaptés.

Un Collectif Pour la Liberté d’Instruction (CPLI) a été créé en décembre 2006 sous l’impulsion des associations "Les Enfants d’Abord" (LED’A) et "Libres d’Apprendre et d’Instruire Autrement" (LAIA) qui représentent des personnes qui choisissent comme mode d’enseignement pour leurs enfants l’instruction à domicile.

Le CPLI représente également des personnes morales et physiques qui soutiennent la liberté et le choix par les parents du mode d’instruction de leurs enfants, quel qu’il soit : en établissement scolaire, par correspondance ou en famille, tel que le prévoit la loi française.

Une pétition " Education : Non au licenciement des Parents ! " réunit aujourd’hui près de 2400 signatures. Les parents qui font le choix de l’instruction en famille ne sont pas démissionnaires. Ils sont bien déterminés à ne pas se faire confisquer leurs droits alors qu’ils assument au quotidien l’éducation de leurs enfants dans le respect du développement de leur autonomie et de leur esprit critique.

Nous vous demandons donc de vous expliquer ou de vous prononcer sur le sujet de l’instruction en famille et d’adresser votre réponse par mail à l’adresse suivante : contact arobas cpli.eu